Préparer l'après Qualiopi
Préparer le cycle de vie de Qualiopi
2 novembre 2021

L’alternance [et particulièrement l’apprentissage] est une priorité pour l’Etat. La Formation Professionnelle étant un marché régulé en France, pour tout acteur qui a un projet de création de centre de formation d’apprentis [CFA], il serait légitime de savoir est-ce que les évolutions actuelles et prévues de l’environnement incitent au développement de l’apprentissage ?

En effet, depuis 2020, l’apprentissage connait une hausse jamais égalée, ceci pour plusieurs raisons. On peut retenir parmi les différents leviers utilisés par le législateur l’aide unique permettant aux employeurs de recruter des alternants avec une subvention visant à supporter à moindre coût leur rémunération.

Pour 2023, ces subventions qui concourent ainsi à maintenir les moyens de la politique de l’emploi sont reconduites.

Au regard de ces différentes incitations, l’environnement global est plutôt dans une état qui tendrait à favoriser le développement de l’apprentissage. Par exemple, en fin septembre 2022, 678 400 contrats d’apprentissage ont débuté depuis le début de l’année, soit une augmentation de 15,9% par rapport à 2021.[Source POEM]

Quand à l’évolution du nombre de CFA, entre 2019 et fin 2020 il y’a eu quatre (4) fois plus d’ouverture de CFA : 1200 centres de formations ouverts fin 2019 à 5170 sites de formation fin 2020. [source Jaune budgétaire 2022].

Le schéma présente l'évolution des chiffres de l'apprentissage de 1993 à 2021

Evolution apprentissage de 1993 à 2021 – source SIA – Dares.

Ceci dit, cet optimisme ne signifie pas que tous les voyants sont au vert dans l’apprentissage. La cour des comptes dans son rapport de juin 2022 sur la formation en alternance indiquait des leviers d’actions à déployer. Au sein même des CFA déjà en activité la question des ruptures de parcours et des apprentis sans employeurs restent au cour de leurs préoccupations.

Cela rend donc la réflexion, l’analyse de faisabilité plus que nécessaires dans votre parcours de prise de décision.

Pourquoi créer votre CFA ? Nous avons deux motivations majeures qui sont le plus souvent exprimées par les porteurs de projet.

Les organismes de formation classiques souhaitent élargir leur modèle économique et diversifier leurs sources de revenus en élargissant leur activité à l’apprentissage.

Pour les entreprises qui créent un CFA d’entreprise, il s’agit beaucoup plus d’inscrire la démarche dans une stratégie globale de recrutement, de formation, et de développement de la marque employeur. Notamment dans les secteurs d’activités concernés par les métiers en tension, voire les métiers d’avenir.

Cette étape de positionnement de votre CFA peut également déboucher sur une réflexion menant à la création d’une certification métier propre aux besoins de votre marché.

Quelles sont les étapes incontournables à prendre en considération? J’en vois au moins 04 à intégrer dans votre réflexion et étude de faisabilité.

1. Le positionnement autour du diplôme : Quelle offre de formation ? Quelle certification [ministères ? ou partenariat avec des certificateurs privés] ? Quel est le nombre prévisionnel d’apprenants que vous souhaitez accueillir la première année?

2. Quel modèle pédagogique pour votre CFA? Allez-vous opter pour un CFA hors les murs? Avec quel type de partenariat [UFA ou prestataires externes]?

Où alors, souhaitez-vous prendre en charge la totalité du parcours pédagogique? Dans ce dernier cas de figure, plus particulièrement lorsque le CFA se positionne sur un diplôme de l’Éducation Nationale, au regard de votre configuration organisation actuelle, avez-vous identifié les points clés à sécuriser?

En effet, depuis la libéralisation du marché de la formation [2018], un seul contrôle pédagogique est exercé au nom du ministère certificateurs par les inspecteurs et représentants des chambres consulaires et des branches professionnelles. Art L.6211-2 du code du travail : Les formations par apprentissage conduisant à un diplôme sont soumises à un contrôle pédagogique associant les corps d’inspection ou les agents publics habilités par les ministères certificateurs et des représentants désignés par les branches professionnelles et les chambres consulaires, selon des modalités déterminées par décret en Conseil d’État.

Le déclenchement du contrôle peut être fait par voie de saisine par l’apprenti, l’entreprise ou le financeur, ou le recteur.

De facto, dans votre positionnement, connaitre, identifier les exigences du Ministère certificateur est une étape incontournable dans la planification de votre projet.

Si vous décidez de prendre en charge le déploiement de la partie pédagogique, planifier les réponses par rapport aux éléments ci-dessous devient primordial pour le projet :

  • L’organisation pédagogique de la formation au CFA et en entreprise.
  • La conformité de la durée des formations en relation avec la durée minimum fixée par le règlement du diplôme
  • L’adéquation des équipements pédagogiques. La contextualisation des activités professionnelles notamment si la formation requiert une mise en pratique au sein de plateaux techniques.
  • Le positionnement pédagogique à effectuer.
  • Les compétences des formateurs et des maîtres d’apprentissage.

3. Le modèle économique : À minima, construisez un compte de résulta prévisionnel. Ce n’est jamais chose aisée au démarrage du projet d’identifier les coûts dans l’exhaustivité. Mais l’intérêt de mener cet exercice est qu’il peut vous permettre à cette étape d’identifier, quel serait le seuil conduisant à l’équilibre financier de votre future activité formation. Quatre (04) étapes sont nécessaires : identifier les dépenses incorporables, identifier et valoriser les coûts directs, identifier et répartir les coûts indirects, puis calculer le coût de la formation. Vous pourrez ainsi comparez les ressources mobilisables avec le coût de la formation.

4. Qu’est ce qui vous semble utile en termes d’accompagnement au changement à mettre en place pour vos équipes? Ce plan d’accompagnement au changement peut s’avérer utile afin de préparer les équipes à évoluer dans une organisation dispensant des formations dans le cadre de l’apprentissage. En guise d’indications, après avoir identifié les impacts sur vos pratiques actuelles, cet accompagnement pourrait prévoir à minima des ateliers autour des problématiques ci-dessous :

  • Le modèle de financement de l’apprentissage avec le coût contrat
  • La comptabilité analytique à tenir pour le CFA
  • Le volet pédagogique notamment le suivi des apprenants, en milieu professionnel, l’anticipation des problématiques pouvant conduire à des ruptures, ainsi que la relation avec la région académique.
  • Le sourcing et le recrutement des apprenants
  • Le suivi du cycle de vie de la certification qualiopi.

Si vous souhaitez échanger ou si vous avez un projet de création de CFA, n’hésitez pas à nous contacter, nous vous attendons.

 

Ousmane DIENG
Ousmane DIENG
Consultant

Comments are closed.